09 52 88 59 62 - crenpdc@hotmail.fr

VAE

VALIDATION DES ACQUIS DE L’EXPERIENCE (VAE)

Le Comité Régional d’Equitation est habilité par la DRJSCS comme organisme d’accompagnement à la VAE.
Vous pouvez donc nous contacter pour être aidé dans la constitution de votre dossier.
Contact : Thierry DELFOSSE  au 06 13 73 21 41 ou (
Selon votre situation des financements à cet accompagnement sont possibles ( FAFSEA, VIVEA ou autres ….)

La VAE est définie dans la loi de modernisation sociale :

« Toute personne engagée dans la vie active est en droit de faire valider les acquis de son expérience, notamment professionnelle, en vue de l’acquisition d’un diplôme, d’un titre à finalité professionnelle ou d’un certificat de qualification (…) enregistrés dans le répertoire national des certifications professionnelles. »

Le champ d’application de la VAE est beaucoup plus étendu que celui de la VAP à laquelle elle est censée se substituer.
La VAE est un acte officiel par lequel un jury comportant au moins un quart de professionnels – pour moitié employeurs, pour moitié salariés – valide les compétences acquises par l’expérience et délivre tout ou partie d’un diplôme. Le jury peut également dispenser un candidat des titres ou diplômes requis pour préparer le diplôme visé.

Les diplômes délivrés par le Ministère des Sports qui nous concernent et qui peuvent être validés par l’expérience sont :

  • Le Brevet d’Aptitude Professionnelle d’Assistant Animateur Technicien (BAPAAT),
  • les BPJEPS

Il est aussi possible d’obtenir par VAE le CQP ASA: toutes les informations à ce sujet se trouvent sur le site : www.cpne-ee.org et les  titres professionnels de la FFE( ATE, AAE …) 

Les conditions pour obtenir un diplôme par la VAE

Il relève de la compétence du jury d’apprécier quantitativement et qualitativement les activités qui permettent au candidat d’obtenir tout ou partie du diplôme.
Toutefois, la durée de l’expérience dans les activités salariées, non salariées ou bénévoles doit être à minimum d’ un volume horaire équivalent à 2400 heures sur un minimum de 36 mois cumulés et ceci est une exigence pour toute VAE, même en dehors du monde équestre.
Ne sont pas prises en compte les périodes de stage en entreprise effectuées dans le cadre de la formation initiale ou continue (notamment contrat d’apprentissage, contrat en alternance, stage ou période de formation en milieu professionnel).

Le jury de validation décide de l’attribution du diplôme.

– Il peut ne valider que partiellement le diplôme mais dans ce cas il doit indiquer de façon précise au candidat de quelle façon il pourra se préparer à obtenir la validation totale. Le candidat a alors 5 ans pour obtenir l’ensemble du diplôme, à compter de la notification de la décision du jury.
– Il devra représenter son dossier devant le jury pour une évaluation complémentaire.
– Une seule demande par diplôme et par année civile peut être déposée à hauteur de 3 diplômes différents maximum par an.
Le candidat peut bénéficier d’un accompagnement pour décrire et analyser son expérience et il est souhaitable de se faire aider.
Par ailleurs, un congé de validation est institué : sous certaines conditions, un salarié peut obtenir une autorisation d’absence de 24H de temps de travail maximum.
Une prise en charge financière peut être accordée par un organisme collecteur agréé au titre du CIF, (souvent le FAFSEA pour les salariés de l’équitation) tant pour ce qui concerne la rémunération que les frais de validation à proprement parler.
Enfin, les actions de validation des acquis entrent désormais dans le champ des actions de formation et, en conséquence, peuvent être imputées par les employeurs sur leur participation au financement de la formation continue.

Le CRE peut vous informer davantage , n’hésitez pas à nous contacter…